​LE Président de la LFP à l'APS ;"Un dépistage massif est plus que nécessaire avant la reprise de la compétition"

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medaouar, a affirmé mercredi qu'il est "plus que nécessaire" de procéder à un dépistage massif au sein des clubs, avant une éventuelle reprise du championnat, suspendu depuis mi-mars en raison de l’épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19).

"L'un des points importants relatifs à un éventuel retour à la compétition est le dépistage massif au sein de l'ensemble des clubs professionnels, c'est primordial pour revenir dans les meilleures conditions. Nous allons soumettre une série de mesures dans le cadre du protocole sanitaire aux autorités", a indiqué à l'APS le président de la LFP.

La saison footballistique 2019-2020, suspendue depuis le 16 mars en raison du COVID-19, reprendrait ses droits après "la levée du confinement et autorisation de rassemblements", comme décidé lors de la récente réunion du Bureau exécutif de la Fédération algérienne de football (FAF).

"Le principe d'une reprise a été retenu, mais nous devons encore attendre une décision de déconfinement puis le feu vert des autorités, pour ensuiteagir et établir notamment un nouveau calendrier de la compétition. Dans cette optique, une réunion est prévue dans les prochaines heures avec le président de la FAF et le président de la commission médicale fédérale", a-t-il ajouté.

D'autre part, le patron de l'instance dirigeante de la compétition est revenu sur la décision prise initialement par le groupe de travail installé en avril dernier pour suivre la crise sanitaire liée au COVID-19 et relative aux contrats des joueurs. "Je réaffirme que les contrats des joueurs demeurent valables jusqu’à la fin de l’actuelle saison 2019-2020, quelle que soit la mention datée sur lesdits contrats. Les clubs doivent se soumettre à cette décision exceptionnelle et les joueurs seront appelés à la respecter. C'est vrai qu'il est autorisé de contacter un joueur six mois avant la fin de son contrat, mais sur le plan déontologique, il doit y avoir un respect contractuel".

Par ailleurs, le président de la LFP a tenu à écarter "toute polémique ou conflit" avec la Fédération algérienne de football (FAF). Cette dernière a publié mardi soir un communiqué pour démentir son intention de dissoudre la LFP et la remplacer par une commission pour gérer les deux Ligues professionnelles dans leur nouvelle formule."Je regrette ce genre de fausses informations qui ont pour but de déstabiliser la LFP et porter atteinte à ses bonnes relations avec la FAF. Certains journalistes profitent de cette période d'arrêt de la compétition pour pêcher en eau trouble", a-t-il conclu