​Les grands championnats d’Europe face la pandémie COVID 19


Les responsables des grands championnat se trouvent pour la première fois dans une situation inédite avec l’apparition de la pandémie de COVID 19. Ils ont avancé puis repoussé des dates de reprise de leur championnat mais vue l’ampleur prise par ce fléau dans leur pays, ils avouent leur impuissance de fixer une date précise mais tout le monde réfléchit sur des hypothèses quant à la suite de la compétition qui reste elle aussi dépendante de l’Union Européenne de Football.,

Voici un résumé sur la situation de chaque pays

En Italie le président de la Fédération Gabriele Gravina espère que la Série A pourra reprendre le 2 mai et se finir au plus tard en juillet.

"Nous travaillons sur l'hypothèse d'une reprise le 2 mai et de terminer le championnat, en allant jusqu'à juillet si nous n'arrivons pas à terminer le 30 juin", date de la fin des contrats des joueurs, a déclaré mercredi 18 mars M. Gravina à la radio italienne.

"S'il s'avérait impossible d'utiliser toutes les dates comme nous le prévoyons, nous changerions le format des compétitions", a-t-il ajouté.

Cette proposition a reçu le soutien du ministre italien des Sports, Vincenzo Spadafora. Un retour le 3 mai "est au moins ce que nous espérons", a-t-il dit sur la chaîne de télévision Rai, ajoutant : "Nous verrons ensuite si ce sera à huis clos ou devant du public".

Parmi les grands championnats européens, l'Italie est celui qui a le plus de dates à reprogrammer : 15, dont 12 pour les journées de championnat restantes, une pour les matches reportés de la 25e journée et deux pour la Coupe d'Italie (demi-finales retour et finale).

Le président de la Fédération italienne (FIGC) s'est dit déterminé à ce que la saison de Serie A aille à son terme, même si elle devait s'achever en août. "Nous allons tout faire pour que les championnats aillent au bout, au besoin nous demanderons à l'UEFA et à la FIFA d'aller au-delà du 30 juin et de jouer en juillet ou en août", a dit Gabriele Gravina à Radio Marte. "Il est prématuré de penser à une date, mais nous devons rester optimistes, y compris pour la santé des Italiens et souhaiter que la situation prenne fin le plus tôt possible", a ajouté le dirigeant sur une station de radio.


En Angleterre, le communiqué publié à l’issue de la réunion en téléconférence entre la fédération, la Ligue anglaise de football et les représentants des championnats masculins et féminins a indiqué que "Nous avons décidé que les matches professionnels en Angleterre seraient repoussés au moins jusqu'au 30 avril",

La réunion avait pour objet de concrétiser les consignes de "distanciation sociale" prônées par le gouvernement pour ralentir la propagation du coronavirus.

Après avoir longtemps tergiversé, les autorités du football anglais avaient, dans un premier temps, suspendu le déroulement de la saison jusqu'au 3 avril.

Après la décision de l'UEFA de reporter d'un an l'Euro, à l'été 2021 - une décision saluée unanimement par les participants à la réunion - le football anglais a réaffirmé sa volonté de mener à son terme la saison actuelle, "dès qu'il sera possible de le faire en toute sécurité".

Les règles de la FA stipulent que "la saison ne doit pas se terminer plus tard que le 1er juin".

Mais "le conseil d'administration (de la fédération) a décidé d'étendre cette limite indéfiniment pour la saison 2019/2020 du football professionnel", explique le communiqué.

La saison de Premier League a été interrompue alors que le titre semblait promis à Liverpool, avec ses 25 points d'avance à 9 journées de la fin sur Manchester City, qui compte un match en moins.

Pour l'Europe, le suspense est total, puisqu'il n'y a que 9 points entre Chelsea, 4e, et Crystal Palace 11e, alors que pour la relégation, Brighton, 15e n'a que 2 longueurs d'avance sur le premier relégable, Bournemouth.


En France Le Conseil d’administration de la Ligue de football professionnel (LFP) “a décidé à l’unanimité le 13 mars de suspendre immédiatement les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 jusqu’à nouvel ordre”.

Pour le Président de la Fédération Française Noël Le Graët« Terminer la Ligue 1 le 30 juin paraît impossible »,qui pense qu’il n’est pas il n’est pas « pas raisonnable » de pronostiquer une date de reprise de la saison .

Dans une interview donnée à l’AFP ce vendredi 27 mars, Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, a déclaré que « Personne n’est maître du calendrier. » Et de poursuivre, « on ne peut pas reprendre la compétition avant que l’Etat ne donne son feu vert ».

Toutefois, plusieurs hypothèses existent pour la reprise des championnats : « 15 mai pour certains, 1er ou 15 juin pour d’autres. Pour d’autres encore, on n’ira pas au bout. […] L’objectif c’est de reprendre le plus vite, mais sans risque de santé pour nos spectateurs et nos joueurs. ».


En Espagne Tout le football espagnol amateur et professionnel, jusqu'alors arrêté deux semaines, a été "suspendu" jusqu'à l'obtention du feu vert des autorités, ont annoncé La Liga et la fédération espagnole (RFEF) dans un communiqué. Jusqu'à présent, les deux championnats professionnels de football en Espagne (LaLiga Santander, 1re division, et LaLigaSmartbank, 2e division) et tout le football amateur étaient suspendus pour deux semaines depuis le 12 mars (donc jusqu'au 26 mars).


En Allemagne La Ligue allemande de football (DFL) avait annoncé il y a quelques jours la suspension de ses compétitions jusqu'au 2 avril. Devant la pandémie de coronavirus, l'instance n'a pu que se résoudre à annoncer un délai plus long : les matches de Première et Deuxième Divisions allemandes (1. et 2. Bundesliga) sont désormais « suspendus jusqu'au 30 avril », comme l'indique un communiqué publié ce mardi.

La décision est intervenue après une réunion en visioconférence de plusieurs heures entre les membres du comité directeur de la DFL, dont Christian Seifert, son président. La Ligue a par ailleurs maintenu son ambition de voir la saison de Bundesliga aller à son terme avant le 30 juin, « tant que cela est possible d'un point de vue sanitaire ».