Le Président de la LFP , M.Medaouar Abdelkrim, invité sur FRANCE 24

Le Président de la Ligue de football Professionnel (LFP), M.Abdelkrim Medaouar a été ce lundi l’invité de l’émission sportive Sport 24 de la télévision de France 24 en langue arabe.

Il a répondu à toutes les questions relevant de la compétition nationale que la LFP gère et celles relatives au football algérien.

Voici les principaux points de l’entretien de M.Medaouar :

  • J’annonce que la LFP va aider le club de l’USM Alger dans la prise en charge des frais de déplacement de l’équipe au Kenya pour le match retour de la ligue des champions. Les frais seront ensuite déduits sur les droits de TV.
  • En tant que Ligue, nos offrons les meilleures conditions possibles pour nos clubs engagés sur le plan international afin qu’ils réalisent de bons résultats.
  • Je suis convaincu que les centres de formation sont l’avenir du football national. L’exemple du Paradou est le plus frappant. Le PAC a réussi dans ce qu’aucun club algérien n’a réalisé depuis l’indépendance du pays. En ce moment, le club de Haydra posède des joueurs dans certains clubs européens et en équipe nationale. Il faut signaler qu’il est difficile pour d’autre clubs d’imiter Paradou parce qu’ ils vivent des pressions terribles de la part de leur supporteurs. Mais je pense que les grands clubs sont en mesure de lancer ces centres.
  • Nous avons ce mercredi une réunion avec l’opérateur téléphonique Mobilis pour traiter de la convention de parrainage. Je souhaite que cette entreprise reste le sponsor de notre championnat. Toutefois nous restons ouverts pour d’autres propositions.
  • Je considère que la prime octroyée au Champion est insuffisante. Le milliard et demi qui lui versons est insignifiant. Je ne suis pas contre sa revalorisation mais nos entrées en matières de sponsoring ne permettent à l’heure actuelle d’envisager une révision du montant.
  • Nous n’avons aucun rapport avec la commission fédérale d’arbitrage ni de prés ni de loin, ni sur le plan des désignations ni su le plan de la formation. Notre mission se limite à honorer les indemnités et les frais des arbitres. Nous avons préconisé la désignation d’un membre de la LFP au niveau de cette commission. J’ai réitéré plusieurs fois cette demande.
  • Concernant les joueurs étrangers dans le championnat national, personnellement je suis opposé à la limitation de leur nombre (2 joueurs sont autorisés actuellement) et aussi au critère de l’âge qui restreint à moins 27 ans ces joueurs. J’ai fait une proposition dans ce sens pour changer la réglementation qui, j’estime, sera plus bénéfique à nos clubs.
  • Je reconnais avoir commis des erreurs au début de notre mandat par manque d’expérience mais après une année, je pense que nous avons amélioré la gestion de la Ligue.
  • Le joueur local ne figurait pas dans la sélection nationale, mais aujourd’hui depuis la venue de Djamel Belmadi les choses ont évolué. Le sélectionneur national a su comment calmer le débat.
  • Aujourd’hui nos avons sept clubs qui sont concernés par les compétitions internationales ; ce qui constitue une grande performance.
  • J’estime qu’il n’est pas juste d’imposer aux clubs la création des centres de formation car ils sont dépourvus de moyens financiers pour prendre en charge ce projet. Même pour les clubs financés par les entreprises, c’est une question d’ordre interne. Nous pouvons imposer aux clubs ces centres à la seule condition qu’ils bénéficient des apports extérieurs.
  • Effectivement sur les réseaux sociaux, certains ont propagé l’information selon laquelle le Stade de Boumezrag n’est pas conforme à la réglementation. Mais je peux vous assurer que l’ASO jouera la semaine prochaine sur son stade.
  • A propos des sanctions contre Mellal (Président de la JSK) et Arama (ex président du CSC), la Ligue a pris ses responsabilités sur la base de la réglementation. Pour le reste, les décisions prises par la suite sont indépendantes de notre volonté.
  • Je respecte le CRB et ses supporteurs et je regrette ce qui leur est arrivée au début de la saison passée. Le CRB a été victime des conflits personnels de ses dirigeants. Aujourd’hui, je suis heureux que le situation de ce club s’est amélioré et le CRB devient un club performant. Je suis sûr qu’il réalisera de meilleurs résultats dans un proche avenir.
  • je reproche aux Medias nationaux d’avoir surdimensionné les écrits sur le CRB la saison passée, en revanche ils ont ignoré totalement d’autres équipes qui vivent cette saison les mêmes problèmes.
  • Faute de concurrents sérieux, l’ENTV bénéficie de fait d’un monopole sur le championnat national. Nous avons proposé la vente de matches du championnat de ligue 2, personne ne s’est montrée intéressée.
  • Il n’ ya aucun problème entre le Président de la FAF, M.Zetchi et moi-même.Il y a un respect mutuel.Je ne suis pas venu pour être son ennemi et créer des problèmes, bien au contraire je suis au service du football algérien.
  • L’Algérie est capable d’organiser la coupe d’Afrique des nations.