​Assemblée Générale ordinaire de la LFP : Le rapport de gestion et le bilan financier de 2018 adoptés à l’unanimité

La Ligue de Football Professionnel a tenu mardi 30 avril 2019, au centre technique de Sidi Moussa son assemblée générale ordinaire sous la présidence de M.Medaouar Abdelkrim président de la LFP, en présence de 33 membres statutaires sur 39 que compte l’ AG.

Les clubs présents sont : Ligue 1 : ASAM – CRB – CSC- DRBT – ESS – JSK- JSS – MCA – MCO – MOB – NAHD – OM – PAC et USMA. Ligue 2 : ABS – ASO – ESM – JSMB – JSMS – ASMO – JSMS- MCEE – MCS – NCM – RCK – RCR – USB

A l’ordre du jour, le rapport de gestion, le bilan financier de 2018 ainsi que le document sur le budget prévisionnel de 2019 . Ils ont été tous adoptés à l’unanimité.

Malgré quelques remous au début de la séance, la rencontre s’est poursuivie par la suite dans le calme et la sérénité, notamment après l’intervention du président de la LFP qui a donné quelques explications et clarifications sur un certain nombre de points relevant particulièrement de la programmation et des affaires disciplinaires. Il a indiqué notamment que « Notre bureau a évolué dans une conjoncture des plus défavorable. Le bureau a démarré ses activités avec cette histoire de licences non délivrées aux clubs qui avaient des dettes vis-à-vis de leurs joueurs au niveau de la Commission de résolution des litiges, ensuite des données exogènes sont venues se greffer sur la l’ensembles de ses actions notamment la programmation. Cette situation a mis la LFP au sous les feux de la rampe sans le vouloir. »

Le Président de la LFP a évoqué les problèmes liés avec ses partenaires comme l’ENTV, Dzair TV et Mobilis. Ces derniers n’ont pas encore honoré leurs créances vis-à-vis de la Ligue». Malgré cela , la LFP a procédé à des avances financières aux clubs , Le montant dégagé pour cette opération avoisine les 30 milliards de centimes ».

Le Président de la LFP a cité d’autres faits qui ont empêché la Ligue d’évoluer dans la sérénité et la quiétude.



A la fin de l’assemblée générale de la Ligue de Football Professionnel, le Président de la LFP, M.Medaouar Abdelkrim a animé une conférence de presse, dans laquelle il a donné le contenu et les résultats de l’AG. Il a indiqué que les travaux se sont déroulés dans de bonnes conditions et les bilans ont été approuvés à l’unanimité.

Au cours de cette rencontre avec les médias, le président de la LFP a de nouveau rappelé les conditions dans lesquelles a été constitué le bureau de la Ligue et l’environnement dans lequel a évolué. « C’est une saison exceptionnelle et mouvementée qu’a vécue la Ligue et le football national et je pense que c’est la première fois que la Ligue a été confrontée aux problèmes que nous avons eu à affronter notamment les problèmes de programmation. N’oubliez pas que notre bureau n’a pas encore bouclé une année de son activité, mais certains n’ont pas hésité à nous juger et à nous condamner ».

Concernant les affaires disciplinaires, le Président de la LFP a rejeté catégoriquement un parti pris. La Commission de discipline est indépendante et elle est composée de cinq juristes de haut niveau. Toute décision est conforme à la réglementation. « Combien même elle peut paraître injuste, il y a des organes de recours auxquels les acteurs du football peuvent s’y adresser a -il dit avant d’ajouter «Je regrette toutefois que certains particulièrement la presse agissent souvent sous le coup de l’émotion alors qu’ils devaient faire preuve à plus de discernement. Leur attitude n’encourage pas l’esprit sportif et la lutte contre la violence».

Dans cette conférence, le Président de la LFP, a de nouveau évoqué les problèmes avec l’entreprise de Télévision nationale, (EPTV) avec laquelle il n’y a aucune convention qui lie les deux parties pour l’année en cours, sans parler des dernières tranches de la saison écoulée qui ne sont pas encore honorées. « Nous comptons rencontrer prochainement les responsables de la télévision pour engager des pourparlers en vue de trouver une issue à ce blocage ».

Sur ses relations avec le Président de la FAF, M.Medaour a déclaré qu’elles sont excellentes, chacun respecte l’autre, je saisis cette occasion pour dénoncer la campagne insidieuse que mènent certaines parties pour déstabiliser les structures du football national.