Réunion LFP / clubs de Ligue 1 et de Ligue 2

Une réunion regroupant la Ligue de Football Professionnel et les clubs des Ligues une et deux s’est tenue lundi matin au Centre Nationale technique de Sidi Moussa. Elle a été présidée par Abdelkrim Medaouar , président de la LFP en présence de 22 clubs(14 de Ligue 2 et 8 de Ligue1 ) et deux membres du bureau fédéral en l’occurrence M. Abdellah Gueddah et Larbi Oumamar.

Signalons que cette réunion mensuelle a été décidée lors de la dernière rencontre FAF/CLUB suite à une suggestion d’un certain nombre de clubs.

Le rassemblement de ce lundi a été l’occasion pour M.Medaouar de présenter le nouveau secrétaire général de la LFP en la personne de BOUSSAFEUR Mourad. Agé de 40 ans, il est né le 27 mai 1978 à Alger, M. Boussafeur a exercé le métier d’avocat spécialisé dans les affaires sportives avant de joindre le Tribunal Sportif Arbitral en 2013 et ce jusqu’à cette nouvelle nomination.

Les dirigeants des clubs ont accueilli avec satisfaction la désignation de M.Boussafeur à ce poste. Certains d’entre eux qui ont eu l’occasion de collaborer avec lui ont affirmé que la LFP s’est renforcée d’une compétence avérée.

Le débat général a tourné particulièrement sur les points suivants :

1/ Commission des résolutions de Litiges :

Le président de la LFP a tout d’abord donné des informations sur le fonctionnement de la structure tout en rappelant que les clubs y étaient représentés avant par MM. Medaouar (ASO) , Hammar (ESS) et Souleiman (WAT) élus par leurs paires. Les clubs n’ont pas de jugé utile de renouveler leurs représentants dans cette commission.

Dans le débat qui a suivi, les présents ont demandé la révision des textes réglementaires et la recomposition de la structure. La plupart reprochent que dans le traitement des dossiers la CRL favorisent les joueurs au détriment des clubs. Ils estiment qu’il est nécessaire d’abord de tracer une feuille de route pour circonscrire les sujets à débat avant la tenue d’une réunion conjointe entre la LFP et la CRL pour, notamment , examiner de prés les doléances des clubs dans ce domaine.

2/Programmation :

La président de la LFP a lancé une invitation aux clubs qualifiés dans les compétitions internationales à se présenter au siège de la Ligue pour examiner le projet des dates des compétitions avant de l’officialiser .Ce projet tient compte de l’intérêt de tous les clubs.Concernant les horaires des matches le Président de la LFP a invité les clubs à transmettre à la Ligue l’horaire qu’ils désirent faire débuter leur match à domicile d’une manière définitive..

3/ Caisse Nationale Assurés Sociaux (CNAS)

« C’est un dossier lourd et compliqué » reconnait le Président de la LFP qui a convie les clubs à procéder d’abord à la déclaration de leur joueurs au niveau de la CNAS locale en attendant de trouver une solution qui arrange toutes les parties. Des propositions ont été avancées qui pourraient être présentées dans un cadre qui associera les responsables concernés

4/ Droits TV .

Sur ce sujet le Président de la LFP a déclaré que notre appel à la direction de l’ENTV n’a pas été entendu. « J’ai tenu au début de mon mandant une réunion de 4 heures avec certains responsables de cette organisme au cours de laquelle, j’ai étalé toutes nos préoccupations. Seulement depuis cette date aucune réponse ne nous est parvenue.».

Signalons que l’ENTV n’a jusqu’à présent pas renouvelé son contrat qui a expiré le 31 juillet 2018 et elle n’a pas encore honoré la troisième et la quatrième tranche de la convention précédente.

‘Nous savons que les clubs souffrent financièrement, pour certains d’entre eux pour ne pas dire la majorité les entrées de la télévision constituent une véritable bouffée d’oxygène » .

Pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis de cet organisme, les clubs ont demandé à la LFP d’organiser une journée sans matches télévisés avant de passer au boycott pure et simple de de la Télévision nationale., jusqu’à apurement de la situation.

Le Président de la LFP a cité également le Sponsor MOBILIS qui traîne dans le payement de ses créances vis-à-vis de la Ligue.

5/Arbitrage

Ce volet a occupé une grande partie des débats. Tout le monde s’est plaint de l’arbitrage et de ses « mauvaises prestations ».

Le Président de la LFP a relevé pour sa part l’absence derelations entre la LFP et la commission d’Arbitrage notamment au plan administratif. « A titre d’exemple, nous recevons tardivement les feuilles de matches de la catégorie des réserves ce qui entraîne une mauvaise gestion des dossiers disciplinaires.»

Des clubs ont dénoncé l’arrivée tardive et l’absence pure et simple des arbitres pour les matches des catégories des RESEVRES.. D’autres ont demandé la présence de cette commission à nos réunions.

6/Centre de formation.

Un représentant de club a demandé à la Ligue de relancer le sujet des centres de formation et de faire le point sur leur situation.

7/ Comité de supporteurs

Le Président de la LFP a encouragé les clubs à prendre en charge cette opération considérée comme vitale pour notre football national.

La LFP avait transmis une correspondance dans laquelle elle i informe les clubs de leur obligation d’installer un comité des supporteurs comme prévu dans l’article 201 de la loi N° 13-05 du 23 juillet 2013 relative a l’organisation et au développement des activités physiques et sportives qui stipule: les clubs et association sportives organisant des manifestations sportives sont tenus de mettre en place des comités des supporteurs


Enfin M.Medaouar a indiqué que toutes les doléances qui relèvent de l'autorité fédérale seront soumises à la prochaine réunion du bureau fédéral.


Le nouveau SG de la LFP